Tu prendras bien une crêpe à la vie privée ?

Aujourd’hui c’était jour des crêpes au boulot. Donc on se réunit, on mange des crêpes salées et sucrées (et j’ai même mangé de la Nutella pour m’intégrer et tout hein ! ) et on papotte entre collègues. Et je me sens seule. Tellement seule. Arrivé au moment où on me pose la question “Mais toi t’envoies jamais de SMS ??". Et bien non… sauf si mon XMPP est en rade, sinon non. Et là… C’est le drame, tout s’enchaîne. 

- Bah v’la comme ça doit être relou d’être ton ami à toi !" - Bah je m’en fous j’ai pas d’ami." - Ah bah je comprends pourquoi !"

Ou encore…

- Non mais moi j’aime bien avoir les promos, ça me fait économiser des sous !
- Mais c’est pas gratuit et ils y trouvent leur compte…
- Ben moi aussi !

Et j’ai eu droit à :

- t’es parano, on en est pas encore là on aura le temps de se rebeller quand on y arrivera !

Sauf qu’on y est déjà un peu quand même…

Le bracelet connecté obligatoire pour les étudiants d’une université américaine (tu peux voir ça ici).

Oui c’est bon pour leur santé : faire 10 000 pas par jour et du sport pendant la semaine c’est plutôt pas mal oui… Mais il se passe quoi quand l’étudiant travaille pendant ses études et n’a donc plus le temps de travailler, étudier ET faire du sport ?
Une personne a mobilité réduite sera-t-elle exemptée ou alors discriminée ? Qu’en est il du libre arbitre ? Si j’ai envie de boire un verre ? Si un soir j’ai pas envie de faire du sport parce que je suis fatiguée ? Si je baise avec un(e) autre étudiant(e) : soit on enlève nos bracelets en même temps et ça se voit… soit on les garde et ça se devine.
Et la suite ? On va généraliser ça pour la santé et la sécurité de tous… ok, sauf que normalement l’humain a son libre arbitre, il a son choix à faire. S’il veut boire une bière… pourquoi devrait-on le montrer du doigt ?

Ce sont les assurances qui vont se frotter les mains !

Et bien oui… on peut voir fleurir quelques assureurs qui, si tu équipes ta voiture d’une dashcam (dashboard camera, soit une caméra embarquée), réduisent le prix de ton assurance. Tu peux aussi avoir une appli qui va déterminer si tu es un bon conducteur ou non.
Sauf que… cette application est juste dangereuse : un bon conducteur ne fait pas de freinage d’urgence, tu perds donc des points si tu en fais un. Un feu passe à l’orange… le réflexe est donc d’accélérer au lieu de freiner. Pour ne pas perdre de point vis à vis de ton assurance. Oui, oui, mais tu comprends c’est pour ta sécurité hein.

Et plus tard on te demandera de porter un bracelet pour connaître le montant à verser à ton assureur… Sauf que le principe de base c’est que tout le monde donne et couvre finalement les dépenses… Pas que l’assureur s’en foute plein les poches. Enfin moi j’dis ça j’dis rien hein…

Et si on parlait crédit ?

Et oui… je sais je suis parano… sauf qu’on y arrive en fait. Je suis Madame Prout. Je veux acheter un appartement. Qu’importe le prix. Qu’importe mon revenu, on me demande déjà une prise de sang et un avis médical. Il faut également que j’ouvre les résultats de mon bracelet connecté à ma banque et à mon assurance. Bracelet qui enregistre mes pas, mon sommeil, le sport que je fais ou que je ne fais pas etc… Bien entendu, l’appli qui va avec ce bracelet m’aide aussi à prendre soin de moi, je peux y noter mes repas et ainsi le nombre de calories que j’ingère. Et si je n’avais pas pris ce putain de paquet de pringles hot&spicy à l’amazon market, j’aurais sûrement eu ce putain de crédit.

Alors oui c’est loin. Oui peut-être que ça n’arrivera pas. Oui faut pas être parano tout le monde se fout de mes données à moi. Sauf que le souci ne sont pas MES données, mais les interactions. Le souci n’est pas d’être parano, c’est de se protéger.

Quand on en sera là on se rebellera

J’aime cette phrase. Je l’aime parce que je l’ai entendu encore aujourd’hui. Comme je l’ai entendu dans le passé. 

DADVSI, LOPPSI, HADOPI, ACTA, CETA, TAFTA etc… ça vous dit quelque chose ?
Il y a des gens qui se battent chaque jour pour que nos libertés soient défendues. Ils ne sont pas paranos, ils sont juste conscients que l’avenir se joue dans le présent. Demain il sera trop tard. Tout sera tellement ancré et normal que si on vous le retire ça sera “tu es parano, arrête, c’est pour notre bien”.

C’est ça le pire… le prétexte de “c’est pour ton bien” ou “c’est pour ta sécurité” c’est juste non.
Alors oui, commander du litter locker sur amazon et les avoir en deux jours parce que tu en chies à les trouver dans une animalerie et que ça urge un peu… voilà, commander un steampod 165€ au lieu de 220€ voilà… Maintenant faire mes courses sur amazon… non. Donner mes mails à Google… non.

Les mails à Google…

J’ai réservé un hôtel à une date. Je l’ai fait avec un autre compte mail perso. J’envoie le PDF (important) sur l’adresse Gmail d’une personne qui m’accompagnait. La personne s’est vue proposer des séjours alors qu’elle n’avait fait aucune recherche. 

Un autre exemple plus récent ici

Alors oui c’est ma vie. Et c’est la tienne. Tu en fais ce que tu veux… mais laisse moi hors de la tienne alors. 

Parce que si toi tu t’en fous de filer ta vie… c’est cool, mais fais le au moins pour les autres. Fais le pour tes gosses qui n’auront pas envie que leurs copains trouvent leurs photo en couche culotte sur facebook.

Après, si tu partages volontairement, que tu en as conscience, et que ça ne gêne pas ton entourage… GG tu as sûrement gagné le jeu. Même si toi et moi on sait très bien qui est le vrai vainqueur.